Le top des 6 préjugés sur la Soie

Le top des 6 préjugés sur la Soie

Montesquieu l’affirmait : « Le scepticisme est le premier pas vers la vérité » !

Il est donc urgent de prendre un peu  (sinon beaucoup) de recul vis-à-vis d’un certain nombre de préjugés aussi fantaisistes que répandus !

Au tableau de ces « contes et légendes urbaines » farfelues dont on ne sait vraiment d’où elles viennent, celles qui circulent sur la toile à propos de la Soie ont la vie dure !

Et si on leur tordait le cou ?!

Découverte 3000 ans avant notre ère, la soie est depuis toujours considérée comme une matière première aussi raffinée que luxueuse, longtemps réservée à une élite.  Aujourd’hui démocratisée, on l’utilise dans l’industrie textile pour ses nombreuses qualités thermiques, antibactériennes comme pour son éclat et un toucher sans pareil. Il n’est donc pas surprenant que la Soie investisse aussi désormais nos maisons et notamment nos chambres à coucher.


Présente dans la fabrication de couettes, d’oreillers ou encore de linge de lit de qualité, la soie cajole, fascine et fait parler ! Les idées fausses sont donc légions !  Voici quelques mythes étonnants et infondés :


1 - La Soie est froide !

Faux !

Bien au contraire ! Fraiche en été et chaude en hiver, la soie est une matière première naturelle qui absorbe l'humidité et permet une thermorégulation du couchage. Cette propriété évite de surcroît le développement de bactéries et d'acariens et permet à la fibre de mieux réguler la température.

Ainsi, un drap, une housse de couette ou une taie d'oreiller de soie restera frais en été et se fera douillet dès les premiers frimas.

Une couette en soie aura elle aussi un pouvoir couvrant important malgré un poids inférieur à celui d’une couette en duvet ou en laine. La soie étant  naturellement saine et isolante, la conjonction de ses propriétés thermiques et d'assainissement exceptionnelles, offre le meilleur environnement pour le sommeil :

Thermorégulatrice, elle est idéale pour les personnes souffrant de bouffées de chaleur ou pour les chambres non chauffées où les variations de température peuvent être importantes. 

Aérée et légère, elle évite la sensation d'étouffement que l'on peut avoir avec d'autres types de couettes lourdes et épaisses et fluidifie la circulation sanguine.

Souple et enveloppante, elle évite les ponts thermiques.

Absorbante, elle limite le taux d'humidité et donc la transpiration tout en assainissant l'air.

2  - La Soie doit être lavée à la main !

Faux !

Une autre idée communément admise mais aussi fausse que partagée ! 

La soie est une matière naturellement saine, antibactérienne et hypoallergénique. Tout lavage à l'eau est donc superflu et risquerait de la détériorer et de la priver de ses propriétés naturelles.

De surcroît, la prolifération des bactéries, source de mauvaises odeurs, étant limitée par les qualités naturellement antibactériennes de la soie, les contraintes liées à son entretien sont d’autant moins nombreuses !

Tous nos draps et housses de couette en soie peuvent donc être lavés dans la machine à laver !

Nous recommandons d'utiliser un cycle délicat à 30°C et utiliser le détergent spécifique à soie comme Tenestar. Le placement des articles dans un sac à linge aidera aussi à réduire attrapent/déchirent à l'intérieur de la machine.

Loin d’altérer la qualité et le lustre de vos draps en soie, des lavages réguliers les rendront de plus en plus doux et soyeux.

Quant à nos couettes, elles sont d’un entretien aisé. Voici quelques conseils qui vous permettront de tirer le meilleur profit de votre literie et d’en conserver durablement les qualités :

Aérer votre couette en soie deux à trois fois par an en évitant une exposition directe au soleil. Cette opération permet à la soie de se régénérer et de reprendre du volume.

Protégez et utilisez une housse de couette afin d'éviter de tâcher votre couette.

En cas de tâche, veillez à nettoyer uniquement l'enveloppe en coton en évitant de mouiller le garnissage soie. Afin d'éviter tout risque de détérioration de la soie, il est conseillé d'utiliser une lessive spécifique pour soie telle que Tenestar.

Hors saison, rangez la couette dans un endroit sec, frais et à l'abri du soleil. La housse valisette fournie est idéale pour protéger votre couette contre la poussière tout en permettant une bonne aération.

En dernier recours, nous vous conseillons de vous rapprocher d'un professionnel qui connaît bien la soie et dispose d'un détergent spécifique pour la soie. Un lavage à l'eau courante est totalement déconseillé car les fibres de soie se gorgent d'eau et perdent leurs propriétés naturelles après séchage. Pensez à signaler la valeur de la couette en soie au dépôt.

Hypoallergénique, elle est idéale pour les personnes souffrant d'asthme ou d'allergies de la peau et des voies respiratoires. Les démangeaisons et éternuements souvent responsables de troubles du sommeil sont visiblement réduits.

 

3 - La Soie est très chère !


C’est en effet une des premières choses qui viennent à l’esprit lorsqu’on pense à la soie, pourtant c’est faux !

C’est que la soie, lorsqu’elle est de qualité, est chère à produire. Jugez plutôt : entre 3000 et 5000 cocons de soie sont nécessaires en moyenne, à la production  d’1 kg de soie !

Chez Maison de la Soie, notre objectif est d’arriver à un équilibre entre la qualité que vous attendez de nos produits et le juste prix que vous entendez le payer. Comparez, vous verrez !

Loin d’être plus chers que des draps en coton ou en lin, nos draps en soie vous promettent une literie de haute qualité à la longévité maintes fois vérifiée.

Un entretien soigné vous permettra de conserver durant de nombreuses années vos draps, faisant de votre dépense initiale un investissement à long terme, surtout pour votre santé et votre confort.

Et puis, tant qu’à passer un tiers de sa vie à dormir, autant le faire sans aucun compromis ou renoncement, ne croyez-vous pas ?

 

4 - La Soie glisse !

Faux !

S’il est vrai que des draps en soie sont moins rêches que des draps en coton ou en lin, il ne faut pas confondre la sensation de douceur qu’ils procurent avec le toucher sec, froid et « fuyant » de draps bon marché fabriqués en fibres synthétiques.

C’est le polyester et les draps confectionnés en satin de polyester qui glissent, pas la soie !

Le satin ("charmeuse" en anglais) est un tissu doux et brillant qui peut être fabriqué avec n'importe quel fil. Généralement, le mot "satin" tout court est utilisé pour le satin de polyester mais on trouve également du satin de coton, de viscose etc... Il n'y a évidemment aucune comparaison tant au niveau visuel qu'au niveau du toucher avec la soie naturelle.

Attention donc aux marchands peu scrupuleux qui vendent du satin de polyester pour du satin de soie.

Beaucoup moins cher à produire,  le satin de polyester envahit les rayons de linge de lit chez des distributeurs en quête de ventes faciles et qui entretiennent à dessein la confusion.

Autant comparer un panneau d’aggloméré à une planche en chêne massif !

 

5 - La soie est fragile !

Faux !

Savez-vous qu’avant l’apparition du Nylon, les parachutes étaient tissés en soie ?

Son rapport résistance/poids fait de la soie un des tissus les plus solides, indéchirable et offrant une grande résistance à l’usure.

Ici encore, l’intellect collectif à fait son œuvre et les amalgames rapides sont très nombreux !
Ne confondons pas  la finesse d’une lingerie en soie et la résistance d’un drap tissé dans la même matière.

Tout est question de qualité !

Outre les fibres chimiques qui essayent de l’imiter, il existe différentes sortes de soie, n’ayant pas toutes la même qualité. Tout dépend de l’animal qui fabrique le cocon. Le plus connu et celui qui fabrique la soie de meilleure qualité est la chenille du papillon « bombyx du mûrier », appelé plus communément « ver à soie ». Les chenilles d’autres insectes (papillons, araignées…) fabriquent également des cocons en fil de soie.

Plusieurs types de soie occupent le marché :

- La soie Habotai produite par des vers qui se multiplient en captivité a un aspect mat et légèrement sablonneux. La soie est ainsi moins soyeuse et lustrée.

- La soie Tussah est produite par des vers en soie sauvages et est considérée généralement comme d’une qualité inférieure. Les fibres de soie courtes et cassées favorisent la présence dans le tissage de nœuds et d’ impuretés qui en altèrent grandement l’aspect et le toucher.

- La soie de grade A est la meilleure qualité qui soit. Cette qualité de soie impose une sélection des cocons supérieurs qui se déroulent en un fil long et régulier. Pour le linge de lit en soie, cela signifie qu'il y a moins de bouts de fils. Le satin de soie est d'autant plus luxueux, doux et résistant. Nos draps sont exclusivement confectionnés dans cette soie à la qualité irréprochable.

Le grammage de vos draps est lui aussi important :

Le Momme est une unité qui sert à mesurer la densité d'un tissu en soie. Pour le linge de lit, le Momme peut varier entre 12 et 19. Il s'agit là du critère de choix le plus important pour du linge de lit en soie car plus un satin de soie est épais, plus il est résistant, doux et visuellement luxueux.

Nous ne proposons que la meilleure qualité soit 19 Mommes. Si un fabricant ne vous dit pas le poids en  mommes de ses draps en soie, regardez ailleurs !

Enfin, la confection du drap apporte la touche finale au confort recherché :

Le prix des rouleaux de soie varie beaucoup avec la largeur. Il est donc économique de coudre deux bandes de tissu dans le sens de la longueur pour fabriquer un grand drap. Il est toutefois désagréable et inesthétique d'avoir une couture au milieu de ses draps. Nous ne proposons que des draps sans couture de rapiéçage.

 

6 -  Les produits en soie sont traités chimiquement !

Faux !

S’il est possible que quelques draps en soie de qualité inférieure puissent être blanchies, nos draps sont naturellement blancs et ne nécessitent nullement de blanchissants chimiques lors de leur fabrication. 

Ecologique, la sériciculture ne nécessite aucun traitement chimique et les vers à soie se nourrissent exclusivement de feuilles de mûrier pour produire leur cocon. La production de soie est donc bien moins nocive pour notre environnement que celle de bon nombre d’autres textiles.

 

A présent que nous avons rectifié quelques erreurs et rétabli un certain nombre de vérités, il ne vous reste plus qu’à vous faire votre propre idée pour juger sur les faits…

Vous pourrez ainsi alimenter à votre tour la liste des croyances sur la soie, fondées cette fois-ci sur une utilisation effective du produit, qui vous le verrez réserve plus de bonnes surprises que de déconvenues !


N’hésitez-pas à nous contacter pour en savoir plus sur les produits qui composent notre catalogue. A très vite…

2Comments

    • mark hall

      i bought 2 duvets 3 or 4 years ago they are the best and wanted to tell you thanks again

    • AUTHIE

      Voilà un guide interessant, à partager.

Laisser une Réponse

Nom requis
E-mail (Non Publié) requis
Site web (Url du Site avec http://)
Commentaire requis
Code Du Type